Les frangins

Quand ils rient aux éclats depuis leurs lits respectifs au réveil le matin.

Quand ils se tombent dans les bras pour un énorme câlin après quelques jours de séparation

Quand ils font les fous à table

Quand ils dansent ensemble

Quand ils s’assoient côte à côte pour lire des livres et se raconter des histoires

Quand ils s’imitent pour tout, tout le temps

Quand ils font les fous sur le lit du grand

Quand ils refusent de se coucher avant de s’être allongés côte à côte une dernière fois pour jouer à coucou/cacher ensemble sous la couverture du grand

Quand ils se courent après dans la maison

Quand l’aîné demande à ses copains de faire attention, parce que son petit frère est là

Quand le cadet pleure par solidarité, parce que son grand frère est puni

On se dit que cette relation est magique.

IMG_20160718_120412IMG_20160718_120535IMG_20160718_120447IMG_20160718_120318

Entre eux, tout a commencé quelque mois avant la maternité. Lorsque Little B parlait au Petit Prince encore lové au creux de mon ventre. Il a suffi ensuite que le grand passe la porte de la chambre, pour que son petit frère reconnaisse sa voix, ouvre les yeux et tourne la tête instantanément dans sa direction. Magie du moment.

Alors bien sûr, ils se chamaillent un peu, beaucoup, à la folie… Et quelque fois pas du tout. Bien sûr, depuis qu’ils sont deux, la vie est beaucoup plus intense, le niveau sonore démultiplié, le rythme fortement accéléré. Mais rien que pour ce lien qui les lie :

ça vaut le coup !

IMG_20160718_120151

Publicités

3 réflexions au sujet de « Les frangins »

Les commentaires sont fermés.