13 mois

Il était une fois un Petit Prince. Un bébé bonbon, comme l’a délicieusement renommé son père cet été. Notre force tranquille.

Petit Prince Ter

Petit bonhomme a soufflé le mois dernier sa première bougie, quelques heures seulement après notre emménagement. Et il nous dévoile depuis peu à peu chaque jour de nouvelles facettes de sa personnalité.

Bébé S est un petit garçon tout rond, avec de véritables joues à bisous, que je passe mon temps à dévorer. Un petit loulou tout calme. Ou plutôt devrais-je écrire : stoïque. Le Petit Prince est du genre à observer longuement de ses grands yeux noirs et à jeter des regards qui en disent long sur son opinion, et bien souvent, sa désapprobation. Il économise son rire et donne le sentiment d’être un enfant très sérieux, qui ne conçoit pas un instant de gaspiller son temps en sottises.

Pour autant, le Petit Prince prend son temps et se trouve très bien dans sa condition de bébé chouchouté. Ainsi à la crèche, lorsqu’il faut parcourir un couloir, petit bonhomme économise son énergie. Pourquoi s’embêter à faire du quatre-pattes, quand il suffit de patienter jusqu’à ce qu’une intervenante le prenne dans ses bras ? Et clairement, la marche ne l’intéresse pas.

Petit Prince bis

Charmant, le Petit Prince sait également parfaitement comment me charmer. Je ravale très souvent mon envie de rire à ses petites bêtises. Mais je tiens bon, parce que petit bonhomme a un caractère bien trempé. Il proteste très fort dès qu’il entend les mots « non » et « stop », ou encore lorsque j’enlève une tétine de sa bouche. Imaginez un instant une bouteille de champagne que vous secouez avant de la déboucher.

Mais derrière cette apparente dureté, le Petit Prince est un grand sensible, pour qui la rentrée fut difficile. Un déménagement et de nombreuses nouvelles têtes à la crèche ont rendu les choses un peu complexes et bébé est plus que jamais accroché à son frère, son père et moi. Notre BABI est en besoin intense de câlins… Et tout cela nous va très bien 🙂 !

Petit Prince

Publicités