La valse à 4 temps

Et soudain, nous sommes devenus 4 ! Cela fera 6 mois dans quelques jours que le Petit Prince est entré dans nos vies. 6 mois que le rythme à la maison s’est trouvé chamboulé. Récemment, une maman au bord de l’accouchement m’a dit : « Alors ? ». Alors… Il est temps que je vous raconte l’envers du décor :

Premier bon point : nous avons survécu à la tempête des premiers mois, au biberon toutes les 3 heures, aux pleurs du soir, aux nuits minis-minis… Certains d’entre vous se souviennent peut-être de ce papier : War zone ! La page est désormais tournée. La maison et moi-même ne ressemblons donc plus à ça :

Crédit : Health Robbins
Crédit : Health Robbins

… Enfin presque plus.

Deuxième bon point : chacun a trouvé sa place. B a compris qu’il devait partager papa et maman, même si ce n’est pas toujours simple à accepter pour lui et le Petit Prince sait se faire entendre quand il estime qu’il n’est plus au centre de l’action ou qu’il manque d’attention. Ceci dit, pour le bien-être de nos oreilles, et pour la santé mentale de tous, son transat trône désormais en permanence au milieu de la pièce de vie. Il semblerait néanmoins que B et le Petit Prince commencent à intégrer tous les deux que je n’ai que deux mains… Et qu’il faille donc parfois souvent attendre son tour.

Pour le reste… Avoir un mode de garde pour le Petit Prince et ne plus jongler toute la journée entre boulot et bébé m’a sauvée. J’étais sérieusement début novembre dernier au bord du burn-out maternel. Depuis les choses vont beaucoup mieux, mais je vous rassure…

  • Le repassage ? J’ai oublié ce que veut dire ce mot.
  • Les week-end durent 48 heures ? Vous en êtes certains ?
  • Les soirées se déroulent à un rythme légèrement militaire pour parvenir à coucher les deux loulous avant 20h30… Surtout quand je suis seule avec eux.
  • Je ne suis jamais à l’heure à l’école le matin si l’homme est absent et que je gère les deux garçons seule.
  • Mon seuil de patience a légèrement diminué. Mais je n’ai pas encore perdu ma voix, c’est bon signe ;-).
  • Il n’est pas rare que les enfants et moi-même soyons encore en pyjama à 16 heures le mercredi.
  • Les menus ont été considérablement simplifiés. Il semblerait que les frites ne soient pas des légumes… Je vous assure, je travaille au retour du vert dans les assiettes. Mais ce n’est pas gagné ;-).

Ceci étant écrit, je dois vous avouer que 99% du temps, on se marre vraiment bien à la maison… Bref, je crois que nous restons une famille normale… Non ? J’ai un doute… Rassurez-moi. Ça se passe comment chez vous ?

IMG_20150205_110633

Publicités

Une réflexion au sujet de « La valse à 4 temps »

  1. ça se passe à peu près pareil ! Mais ne pas avoir un boulot à côté rend ma vie un peu plus simple que la tienne 😉

    J'aime

Les commentaires sont fermés.