Question de poids

Quelle femme n’a pas un rapport compliqué avec sa balance ? Pour ma part, mon poids a toujours été un sujet de préoccupation. Parce que je sais à quel point il est difficile d’en perdre. Parce que j’ai vu l’engrenage yoyo des régimes. Parce que surtout, je n’ai aucune volonté et que je me pense sincèrement incapable du moindre régime. Bref… J’ai donc toujours plus ou moins surveillé mon poids.

Dans ce contexte, je vous avoue qu’il a toujours été difficile pour moi de monter sur une balance pendant mes grossesses. J’ai eu du mal à prendre du poids – même si c’est tout à fait naturel – sans culpabiliser. Je ne me suis d’ailleurs jamais pesée au-delà du 8ème mois. Officiellement donc, je me suis arrêtée à +11kg… Hum, hum…

Mais après…

Pour Little B, j’ai eu de la chance. En sortant de la maternité, il n’y avait plus dans mes valises que 5kg. Seulement je vous l’ai dit… Je n’ai aucune volonté. Trois ans plus tard, il me restait donc 3kg bien accrochés. Pour être tout à fait honnête cependant, nous ne cohabitions pas si mal que ça ces trois kilos et moi.

Pour le Petit Prince en revanche, les choses se sont corsées… D’abord, parce qu’il y avait ces 3kg en plus sur la ligne de départ. Ensuite, parce que j’ai été prise de fringales terribles. C’est étrange ce que je vais écrire, mais j’ai vraiment fait attention à ce que je mangeais durant ces 9 mois, tout en ayant le sentiment de ne pas parvenir à contrôler quoi que ce soit.

Un lendemain qui déchante.

De retour à la maison, la première pesée a été compliquée… +6kg pour le seul Petit Prince… +9kg si je mettais mes deux grossesses bout à bout. Les hormones aidant, je n’ai franchement pas été tendre avec mon corps. Dans ma tête, il n’était clairement pas question de conserver ces kilos. Pour retrouver mon poids de forme, il faudrait en perdre 8. Dans le même temps, j’étais épuisée. Me mettre au régime de suite ne m’apparaissait donc pas être une bonne idée. J’ai alors pris une décision. Nous étions fin août. Je me laisserai jusqu’à la fin de l’année pour atterrir en douceur dans notre vie à 4 et récupérer de la fatigue accumulée. En parallèle, je ferai attention à ne pas grignoter et je réduirai un peu les quantités dans mon assiette, mais pas question de m’affamer. Enfin, je mettrai un plan d’attaque au point en janvier.

A cela s’ajoute un facteur auquel je n’avais pas pensé : la marche. Nous vivons en centre-ville et le simple fait d’aller chercher les enfants à l’école et la crèche à pied le soir représente une heure de marche – à pas soutenu car je suis rarement à l’heure – avec généralement un enfant en porte-bébé sur la moitié du chemin. Parfois je double la mise, si l’homme ne peut pas déposer Little B le matin à vélo. L’air de rien, c’est du sport !

Verdict :

Avec janvier, l’heure de la pesée est arrivée. Et la surprise fut plutôt bonne. Sans que je n’y prête réellement attention, 5kg s’étaient doucement envolés. Il me reste donc encore 3kg à perdre pour atteindre mon objectif. Et je m’attends clairement à ce que les deux derniers soient les plus difficiles. Pas de régime pour autant, je poursuis pour l’instant les mesures prises en août. On verra si elles suffisent. Surtout, je me laisse du temps. Je pense à cette maxime qui dit qu’il faut 9 mois pour faire un enfant et 9 mois pour retrouver son corps… J’aimerai les avoir perdus tranquillement pour juin.

Évidemment, il ne s’agit pas de récupérer mon corps d’avant. C’est impossible, je suis devenue maman. J’aimerai juste retrouver mon poids de forme. Celui qui m’aide à poser un regard bienveillant, sur ce corps, forcément différent à présent.

Et vous ? Comment avez-vous vécu votre prise de poids pendant la grossesse ? Et après ? Quel rapport entretenez-vous avec votre nouveau corps ?

IMG_20140828_223026

Publicités

6 réflexions au sujet de « Question de poids »

  1. Mais tu es toute menue, je te trouve tellement bien comme ça !

    Pour ma part, moi qui ai tendance à prendre 3kg en regardant le pot de Nutella, pendant la grossesse c’est tout l’inverse… Je ne sais pas bien pourquoi… Peut-être tout simplement aussi parce qu’entre mes grossesses je prends la pilule et que cette solution ne me convient pas du tout. Je prends du poids très très vite.

    Du coup pour Petit Chouquette, j’ai commencé par perdre des kilos, puis j’en ai pris 6 (mais bon je ne suis pas allée à terme aussi…) En sortant de l’hôpital, j’avais déjà tout perdu…

    Et là, ben j’en ai pris aucun… Là encore, je ne l’explique pas. Je ne fais pas spécialement attention mais en revanche je suis très vite rassasiée, donc je n’ai même pas spécialement « d’envies ».

    Malgré tout, avec ou sans prise et perte de poids, le corps se transforme, bien que je n’ai pas de vergetures à déplorer, je dois avouer que je n’aime plus vraiment ma poitrine par exemple… Je ne me trouve plus « répartie » comme avant d’avoir connu une grossesse. Il faut apprendre à aimer nos nouveaux corps peut être tout simplement 🙂

    bisous à toi :*

    Aimé par 1 personne

    1. Je crois que c’est ça la clé, apprendre à aimer son nouveau corps. Bizarrement, mes vergetures ne me dérangent pas du tout, à l’inverse de mes kilos. Je ne serai jamais maigre, et ce n’est pas le but. Je veux juste retrouver un poids dans lequel je me sente bien. Pas facile tout ça 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Je n’ai personnellement aucun problème de poids et l’aiguille de la balance quand je suis debout dessus n’intéresse vraiment que le médecin ou ma maman qui est toujours-toujours inquiète avec ça. Donc je ne vais pas en parler ici.

    Je voulais juste confirmer ce qu’on t’a dit avec mon expérience personnelle :
    j’ai bien attendu 9 mois avant de me dire « Voilà, Céline, tu as retrouvé ton corps. »
    J’avais retrouvé mes abdos, ma force physique et mentale, ma maitrise de l’équilibre, mon envie de bouger. Je pense que j’avais aussi retrouvé mon poids.
    Il ne faut pas être trop pressée.
    Je n’ai rien fait d’extraordinaire pour cela. Un peu de yoga 1 à 2 fois par semaine, de la marche (20 min par jour environ), porter ma fille, je me suis inscrite à des sports qui me plaisent bien mais sans les pratiquer de façon intensive…

    Je pense surtout ce qui permet de retrouver ou de trouver un corps qui nous plait c’est de le vivre avec plaisir et contrôle. Donc, non, pas de régime impossible à suivre, pas de cours de sport trop intensifs et trop fatigants… Il faut savoir s’écouter tout en étant fière de ce que l’on est.

    Aimé par 1 personne

  3. Je pesais 35 kilos lorsque je suis tombée enceinte. Sans grande réserve disponible j’ai eu très vite des fringales. J’avais faim jour et nuit toutes les deux heures et même en veillant à ne pas manger n’importe quoi, à 6 mois de grossesse j’avais déjà pris 10 kilos. Sans faire de fixette sur ma prise de poids je n’avais pas non plus envie de me retrouver en « corps inconnu » après l’accouchement.
    Au total j’ai pris 16 (ou 18 kilos selon la balance !). Au retour de la maternité il n’en restait plus que 7. J’aimais mon corps avec ces kilos supplémentaires et je n’ai donc rien fait pour les perdre. Mais ils sont partis tous seuls, sans sport, sans régime. 4 mois après avoir accouché j’avais le même corps qu’avant grossesse. Retrouver ce corps d’avant m’a minée, je n’avais plus aucune trace de ma grossesse, aucune preuve physique de ces 9 mois si ce n’est la cicatrice de l’épisio. .
    J’aurais vraiment voulu conserver un petit quelque chose. Ni seins, ni ventre, ni rien, que dalle je suis redevenue exactement telle que j’étais.

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.