Dans les méandres du RSI

Aujourd’hui, je me risque à un léger hors sujet pour vous conter mes déboires avec le RSI – cet organisme, équivalent à la sécurité sociale pour nous, les indépendants.

Lorsque vous devenez parents, outre la joie que vous procure cette naissance, vous gagnez en prime le droit d’effectuer un certain nombre de démarches pour déclarer l’existence dudit enfant auprès de l’administration française. Et l’une de ces procédures consiste à obtenir un numéro de sécurité sociale pour votre enfant, ainsi que son rattachement à votre carte vitale. Rien de très difficile en théorie…

Quelques jours après la naissance du Petit Prince, fin août dernier, je me suis donc occupée des différents courriers pour déclarer l’existence du jeune homme auprès des diverses administrations. L’un de ces courriers était destiné au RSI. Un courrier qui m’est revenu 6 semaines plus tard. J’étais en faute. J’avais rédigé ma demande de rattachement sur papier libre, alors qu’il fallait remplir et signer un formulaire spécifique. J’ai donc renvoyé dans les deux jours le dossier complet, ce formulaire en plus. Nous étions mi-octobre.

Trois semaines ont passé. Un coup de fil m’a appris début novembre que le RSI avait bien enregistré la naissance du Petit Prince – nous avions même droit à une prime de naissance pour cela – en revanche, il faudrait patienter encore pour l’inscription sur la carte vitale. Le service avait du retard.

IMG_20150116_100852Les semaines ont passé, les frais de santé se sont accumulés : visite chez le cardiologue, visites obligatoires chez le pédiatre, visites médicales pour cause de bronchiolite, kiné-respiratoire, vaccins… Un coup de fil pour prendre des nouvelles mi-décembre et râlé a, semble-t-il, remis notre dossier sur le dessus de la pile. Cet appel fut quand même l’objet d’un échange surréaliste :

Moi : – les frais de santé s’accumulent. Et encore, heureusement qu’il n’a pas été hospitalisé pour sa bronchiolite la semaine dernière

Mon interlocutrice : – Ne vous inquiétez pas, l’hôpital met trois mois environ à facturer. Je le sais, puisque mon fils a été hospitalisé en juin dernier. D’ici là, la situation sera régularisée.

Moi : – Oui, enfin je vous signale que le Petit Prince aura 4 mois la semaine prochaine et que la situation n’est toujours pas réglée. Alors j’ai des doutes concernant les trois prochains mois.

Mon interlocutrice : – J’envoie un mail au service concerné.

Ce mail a dû être efficace car j’ai reçu un courrier une semaine après. Il se trouve que le Petit Prince venait d’avoir 4 mois. Les deux actes de naissance envoyés lors de mes deux premiers courriers et délivrés à sa naissance du jeune homme étaient désormais périmés. Il fallait renvoyer un acte de naissance et espérer que cette fois, le dossier soit traité dans les trois mois suivant. Sans quoi, retour à l’envoyeur.

Là, j’ai respiré un bon coup et décidé que tout cela attendrait notre retour de vacances.

ZEN – ZEN – ZEN

Le lundi de la rentrée, j’ai fait les démarches en ligne pour obtenir un nouvel acte de naissance. Un mail hier est venu m’informer que ma demande est traitée. Je devrai recevoir ledit acte d’un jour à l’autre. Toutefois, entretemps, l’homme a reçu dans le cadre de son travail un communiqué pour lui vanter les mérites du RSI… L’homme a perdu patience ! Il a aussitôt répondu à la chargée de presse qu’au vu du contexte, il n’était pas la personne appropriée pour écrire sur le sujet. Et magiquement, tout s’est accéléré. Elle l’a mis en relation avec une personne, qui s’est dit effarée par notre dossier et s’est occupée de le régler la situation en l’espace de quelques jours. Il semblerait qu’il n’y ait finalement plus besoin de renvoyer un troisième acte de naissance. Le Petit Prince est enfin inscrit. Magique !!

Il va falloir maintenant se faire rembourser tous les frais de santé engagés depuis sa naissance. Plus de 800€. Rendez-vous dans quelques mois 😉 !

Publicités

13 réflexions au sujet de « Dans les méandres du RSI »

  1. Coucou je découvre ton blog et il m’inspire. Nous avons des points commun je pense. Pas facile d’être maman en l’an 2000 🙂 Au plaisir de te lire à nouveau

    Aimé par 1 personne

  2. Ah le RSI! Toute une histoire! Je n’ai jamais compris l’intérêt de son existence (pourquoi ne pas simplifier les régimes, tout le monde au régime général!).
    Pour notre part, nous sommes tous les deux au RSI, papier envoyé pour rattacher Louveteau sur nos deux régimes, allez savoir pourquoi ils ne l’ont rattachés qu’à monsieur… J’ai dû refaire un courrier avec le cerfa pour qu’il le rattache à mon compte aussi.
    Et Papa Loup reçoit toujours, 3 mois après, des courriers du type « votre enfant vient de naître? Voici ce qu’il faut faire! » (Louveteau a 6 mois maintenant…)

    Aimé par 1 personne

  3. ça ne m’étonne même pas…
    qu’est-ce que je suis contente de dépendre de la sécu même en temps qu’indépendante… déjà que c’est pas facile…
    mais le RSI franchement, ils sont vraiment dans le haut du panier…

    Aimé par 1 personne

  4. C’est incroyable comme situation. Et puis alors les extraits d’acte de naissance périmés faudra m’expliquer ce que ça peut faire, il est toujours né le même jour de la même année au même endroit non ?

    Pour ma part, je suis également au RSI et je me rends compte que j’ai globalement de la chance jusqu’ici. peut-être parce que je ne contacte jamais le RSI directement mais l’organisme de rattachement Harmonie Mutuelle. Concernant tout ce qui est maternité, j’ai donc toujours la même dame au téléphone (bon pas très pratique elle ne travaille que le lundi et le mardi de 9h à 16h) et pour le moment tout a été assez rapide.
    Par contre je m’interroge sur un point, Petit Chouquette est sur nos deux cartes vitales, Papa Chouquette est au régime général et moi au RSI (depuis peu), euh du coup qui va nous rembourser ?
    Je viens d’avoir un RDV chez le médecin, verdict bientôt donc…

    Aimé par 1 personne

    1. Ici aussi, B est sur nos deux cartes vitales. Pour le petit prince, on attend son inscription RSI sur ma carte pour ensuite faire les démarches pour la carte de l’homme avec la sécurité sociale. Le remboursement dépend de la carte utilisée, puisque nous cotisons tous les deux. Mais c’est souvent le RSI, parce que c’est très souvent moi qui emmène les enfants chez le médecin.

      J'aime

  5. RSI mon ennemi !
    J’ai vécu le même parcours pour chacun des Littles avec des excuses aussi bancales que les tiennes. Pour littlePoussin on m’a même fait remarqué que comme elle était née mi décembre avec les vacances ils avaient pas pu gérer avant les congés. J’ai aussi eu droit pour littlegrenouille au coup de l’acte de naissance. Et le top du top reste de faire changer son nom 1 an après la reconnaissance de son papa ils n’ont toujours pas compris la situation. Contente de voir que tout ça c’est enfin bien terminé.

    Aimé par 1 personne

    1. J’espère que la situation se règlera pour toi aussi. Je crois qu’il y a une ligne rouge en cas de gros souci. A vérifier, mais cela vaut peut-être le coup. Bon courage en tout cas !

      J'aime

Les commentaires sont fermés.