Ce 80% que l’on aime tant

IMG_20141218_102409

Une journée pour eux. Une journée pour nous. A la rentrée cette année, en accord avec M, j’ai décidé de ne pas travailler le mercredi. J’ai la chance d’être à mon compte et de pouvoir moduler mon emploi du temps le plus souvent à ma guise. Cette année, j’ai donc choisi de consacrer mes mercredis à mes enfants et d’éteindre mon sacro-saint ordinateur.

Pour être tout à fait honnête avec vous, j’enregistre en réalité deux flashs radio le matin pour un client. L’un d’entre eux étant réalisé bien avant que les enfants n’ouvrent les yeux. Parfois, je boucle quelques papiers aussi avant leur réveil. Mais ensuite, je coupe tout. Y compris les affaires courantes de la maison. Cela n’a pas été simple en septembre et octobre, parce que le petit prince était un nourrisson. Parce qu’en cumulant maternité et reprise d’activité, j’avais pris un retard professionnel et personnel tel que je ne parvenais pas à être disponible intellectuellement pour les enfants. Mais depuis mi-novembre, la situation s’est normalisée.

Depuis mi-novembre donc, mes mercredis ne sont plus qu’à eux.

Plus qu’à nous.

Exit la semaine à 4 jours et demi, nous ne scolarisons plus B le mercredi matin. La directrice de son école maternelle avait encouragé dès la rentrée les parents qui le pouvaient à garder leurs enfants. Et son enseignante nous a confiés qu’au vu du peu d’enfants présents, les mercredis matin s’apparentaient essentiellement à de la garderie. Donc, acte. Les mercredis sont désormais une pause dans notre semaine.

IMG_20141216_193921

Ce sont des petits matins tout doux, où B en profite souvent pour regarder un dessin animé blotti sous une couverture sur le canapé. Hier matin, il a ri aux éclats en découvrant Turbo. Ce sont des moments calmes pendant lesquels le petit prince fait de longues siestes pour récupérer des journées intenses de la crèche. Ce sont des temps de jeux, pour composer de grands circuits pour les voitures, construire des enclos pour les animaux, inventer des mondes en collant des gommettes, cuisiner de jolies gourmandises, plonger dans l’imaginaire avec un livre… On se raconte des histoires, on rit avec le petit prince… Mais surtout, on se cocoone. Et tant pis, si nous sommes toujours en pyjama à 16 heures.

Ce mercredi, c’est notre journée pause. Nos 24 heures sans horloge.

Et cela nous fait à tous un bien fou.

Publicités

8 réflexions au sujet de « Ce 80% que l’on aime tant »

  1. Rien de mieux oui que de garder une journée off avec nos petits bouts ! En plus ça coupe la semaine en deux, comme une douce pause, et ça la fait passer plus vite. En tout cas je trouve que tu as bien raison de « poser » ce jour comme votre petite journée rien qu’à vous 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Votre article montre que finalement nous pouvons consacrer du temps à nos enfants sans courir en permanence.Etant jeune maman j’ai bien eu du mal à m’organiser au début du coup j’ai l’impression de ne pas avoir profité de mon Loulou tout petit.
    Vos articles sont vraiment bien 😉

    Aimé par 1 personne

  3. ça a l’air trop bien! Je suis enceinte de bébé n°2 et je compte bien me mettre à 80% aussi. J’espère que j’arriverai aussi bien à déconnecter que toi.

    Aimé par 1 personne

    1. Je te le souhaite. Après, j’avoue que ce jour-là je m’occupe peu de la maison et beaucoup de mes enfants. Le ménage attend le week-end, quand mon mari est là pour me donner un coup de main. ça aide 😉

      J'aime

Les commentaires sont fermés.