Kyste du plexus choroïde : la p’tite blague de Numérobis

Être parent, c’est s’inquiéter pour ses enfants constamment. Du moins, c’est ce que l’on commence sérieusement à penser dans la famille Chroniques de maman. On a beau se la jouer parent zen, les enfants ont le chic pour nous ramener à la réalité. Parfois, les ennuis commencent d’ailleurs avant même qu’ils soient nés.

Je vous avais raconté l’épisode toxoplasmose, il y a quelques semaines. Et bien Numérobis a dû apprécier, car il a décidé de nous jouer un nouveau drôle de tour. Je vous plante le décor :

Mercredi 9 avril 2014 à Bordeaux. Il fait un temps radieux et avec M, nous sommes crevés mais heureux. Non seulement Little B. a obtenu le feu vert pour sortir de l’hôpital après une opération réussie, mais en plus, nous avons rendez-vous pour mon échographie de deuxième trimestre. La journée ne pouvait donc pas mieux se passer. Du moins, c’est ce que l’on croyait.

Arrive l’heure de l’échographie et l’examen commence avec mon médecin, aujourd’hui particulièrement sérieux. Avec M, on se dit qu’elle ne veut vraiment rien manquer et qu’elle est particulièrement minutieuse. Mais au vu du début de grossesse chahuté et des antécédents avec Little B, ce n’est pas plus mal… Quand soudain, un autre médecin arrive, en quête d’une chaise. Ma gygy lui demande alors s’il ne connaît pas un réglage sur cet appareil car il vient d’être livré et qu’elle ne trouve pas l’image optimale. Et lui, de lui répondre, alors qu’elle observait le cerveau de Numérobis : « On voit pourtant très bien le joli kyste du plexus choroïde, là. » L’art et la manière de lâcher une bombe !!

Kyste plexus choroïdeFinalement, l’examen s’achève et ma gynéco nous explique qu’il y a effectivement un kyste au cerveau de 8mm. Que ce n’est pas rare – et elle insiste sur ce point – mais qu’il va falloir revenir pour un contrôle dans quelques semaines, d’autant que Numérobis n’a pas voulu montrer sa colonne vertébrale. D’ici là, ne pas s’inquiéter. Mais bien sûr…

J’avoue avoir tenu une semaine avant d’ouvrir Internet (et je suis très fière sur ce coup !). Ceci dit, si, comme moi, tu as craquée et que tu viens d’ouvrir le net, voici ce qu’il faut savoir :

>> Il n’est effectivement pas rare de voir un kyste au plexus choroïde lors de l’échographie du 2ème trimestre.
>> La plupart du temps, ce kyste se résorbe entre la 20ème et la 32ème semaine de grossesse.
>> On emploie le mot kyste ici, parce qu’il n’en existe pas d’autre, mais en réalité, il s’agit d’une accumulation de liquide céphalo-rachidien.
>> Dans 90% des cas, la présence de ce kyste n’a aucune incidence.
>> Ce n’est pas parce que bébé a ce kyste qu’il est porteur d’une trisomie 18 ou 13. En revanche, tous les enfants atteints d’une trisomie 13 ou 18 ont développé ce type de kyste, mais ils avaient aussi d’autres anomalies associées. En clair, on fait des examens complémentaires, si bébé présente d’autres soucis, en plus de ce kyste (malformation de la face, retard de croissance…).

Dans notre cas, une nouvelle échographie mardi dernier a été très rassurante (ouf !). Bébé a bien rattrapé les courbes. Le kyste s’est désormais pratiquement résorbé. Et nous avons donc observé un petit garçon en parfaite santé 🙂 !

IMG_20140512_142721

Publicités

8 réflexions au sujet de « Kyste du plexus choroïde : la p’tite blague de Numérobis »

  1. Et bien encore un point commun 😉
    L’art et la manière de ternir la joie d’apprendre le sexe de son bébé et de nous faire stresser 1 mois en attendant l’écho de contrôle…
    Pfff, comment croire qu’une maman ne va pas s’inquiéter quand on lui dit « tout va bien, SAUF… et surtout ne regardez pas sur internet »

    J'aime

  2. ouf ! quelle frayeur mais quelle belle nouvelle de savoir que petit numérobis va bien ! mille bisous

    J'aime

Les commentaires sont fermés.