Allaiter ou pas : telle est la question

J’ai longtemps hésité à écrire ce post, parce je sais déjà qu’il déchaînera les passions. Et cela m’insupporte. Je ne comprends pas cette guerre entre allaitantes et biberonnantes. Ce besoin que chaque camp semble éprouver à convaincre l’autre que lui seul est dans le juste. Pour moi, allaiter – ou non – relève d’un choix et d’une histoire personnelle et n’a pas à être jugé ou commenté.

Allaiter ou pas Numérobis… Je me suis posée la question plusieurs semaines ici. J’ai allaité artificiellement Little B durant six semaines. Six semaines de cauchemar que je ne raconterai pas ici. Pas la peine d’effrayer inutilement de futures mamans qui s’interrogent en relatant une situation qui, je veux le croire, demeure exceptionnelle. Tout ce que je retiens de cette expérience, c’est qu’affirmer que tous les enfants ont un réflexe de succion est du grand n’importe quoi. Que j’ai fait du mieux que j’ai pu. Et surtout, que je n’ai pas à culpabiliser.

Bref !

J’écris cela avec plus de 2 ans de recul, mais ce ne fut pas simple aux débuts. Parce que Little B a déclaré une intolérance aux PLV avec l’introduction du lait maternisé et que mon pédiatre ne fut donc pas ravi de ma décision d’arrêter. Peu importait alors mon état de santé. Parce qu’il y a toujours une personne pour vous dire que vous ne vous êtes pas suffisamment bien entourées… Que les personnes rencontrées n’étaient pas les bonnes… Que vous n’avez pas assez insisté… Et surtout, parce que tout cela fait appel à vos tripes. A la maman que vous êtes… Culpabilité, quand tu nous tiens !

Je vous passe le nombre de fois où des gens, souvent des inconnus dans la rue d’ailleurs, m’ont demandé si je nourrissais Little B. A croire que pour certains, ne pas allaiter, c’est affamer son enfant. Sans oublier le nombre conséquent de professionnels de santé qui m’a distribué des bons points, comme à une enfant de 5 ans, chaque fois que j’ai répondu 6 semaines à la question : « avez-vous allaité ? ». J’ai ainsi trop souvent entendu des « c’est déjà ça », « c’est un bon début », « au moins, il aura eu le meilleur au début »…

Bref !

Pour Numérobis, je me suis interrogée. Tout cela restait sensible. Tant et si bien qu’au cours de mon rendez-vous du 4ème mois, la sage-femme en face de moi a senti la faille. J’ai eu beau lui dire que la balance était plutôt au « non », elle n’en a pas tenu compte pour écrire finalement sur mon dossier : en réflexion…

Bref !

Ma décision est cette fois définitivement prise. En accord avec M (parce que j’ai tendance à penser que c’est aussi une affaire de papa), je n’allaiterai pas. Et peu importe le qu’en dira-t-on. C’est notre choix.

7

Publicités

18 réflexions au sujet de « Allaiter ou pas : telle est la question »

  1. Moi j’ai essayé, j’ai pas aimé et c’est tout. J’ai tout autant nourri mon enfant (et mon mec l’a nourri également) qu’une autre. Pour le deuz je ferais comme pour le prems j’essaierai et on verra au feeling pas selon l’avis des autres. Bises

    J'aime

  2. Je n’ai pas grand chose à rajouter à ce qui a été dit par ailleurs sur le fait que c’est un choix personnel. Un petit clin d’oeil d’autodérision à la place 😉 J’ai dû tirer mon lait pendant un temps car j’ai repris le travail très tôt. Le bruit du tire lait (un truc antidéluvien loué à la pharmacie) a rappelé des souvenirs d’enfance à mon mari… j’ai donc eu la joie et le bonheur de devenir, dans la foulée, la propriétaire d’une magnifique boîte à meuh ! Heureusement que je l’aime 😉
    Fais comme bon te semble et envoie bouler les étroits d’esprit !

    J'aime

    1. Ah, la boîte à meuh !! M avait tellement ri, qu’il avait envisagé de m’en amener une… Mais sur le coup, j’avoue, je ne l’avais pas forcément bien pris. Entre hormones et fatigue, mon sens de l’humour n’était pas au top ;-).

      J'aime

  3. Et bien voilà qui est rassurant nous sommes nombreuses et c’est cool à penser qu’il faut faire comme on le sent, nous maman et personne n’a le droit de nous imposer une décision, enfin moi ça a bien failli à cause de ma santé tout de même!
    Je te raconte: Grossesse à problème, j’ai cumulé, à la naissance je voulais allaiter c’était un désir très fort car l’accouchement déclenché pré-éclampsie, plus décollement placentaire suis parti en urgence en césarienne, 10minutes pour nous sauver tous les 2 et ils ont réussi! J’y tenais donc!
    Mais Bébé petit poids, ils ont insisté pour lui donner un biberon dès la sortie, j’ai trucidé du regard l’infirmière en lui disant ok mais c’est moi qui lui donne et peau contre peau, elle m’a regardé d’un air genre non, mais elle a vu mon regard et a lâché l’affaire, j’ai pu le mettre au sein, plus lui donner un petit bib’ pour lui faire reprendre des forces, après ça a du faire le tour du service, résultat ils ont tout fait pour que j’allaite même avec les médicaments pour ma tension, seulement Bébé têtait pas bien, résultat sein en sang, je pleurais de douleur, je m’étais renseignée sur les embouts de sein en silicone, mon mari a courru en acheter, de nouveau regard qui en disant long de la part des équipes, non mais vous allez raté votre allaitement et tout et tout, mais ça a marché direct, contente et soulagée ;)!!
    Seulement ma santé, (j’étais très faible), était pas au beau fixe, donc il voulait garder Bébé à la pouponnière la nuit et j’ai dit vous me le ramener pour téter alors, ils m’ont dit non, alors j’ai dit Non aussi (je suis têtue comme fille), j’ai gardé Bébé avec moi et je l’ai allaité. A cause de son petit poids et le faites que j’allaite, tous les 2 jours on me convoquait à la PMI!!! L’horreur!! Et puis un super pédiatre m’a dit mais dites leur d’aller se faire F…et n’y aller plus, vous allez voir tout ira mieux et vous serez moins stressé!! Résultat Bébé 1 allaité 2mois et demi exclusivement et 2mois et demi en mixte!! Je me suis adapté à mon envie, aux besoin de Bébé, et oui j’ai fait du mixte, et pendant longtemps! Pour Bébé 2 je verrais!!
    Bref pour dire que y’a des tonnes d’idées reçues, mais y’a des tonnes de truc bien dans le bib’ comme dans l’allaitement et que le personnel médical doit respecter le choix dans les 2 cas!

    Aimé par 1 personne

    1. Et bien, quel parcours !! Ton histoire montre ceci dit que chaque maman sent ce qui lui convient et convient à son bébé. Aux autres de respecter ça ensuite ! Merci pour ton témoignage :-).

      J'aime

  4. Polémique incompréhensible mais bien réelle! Tu as raison de prendre TA décision en fonction de VOS besoins sans tenir compte des avis extérieurs…. Ici malgré tt ce qu’on a pu entendre maman chérie s’est épanouie ds un.allaitement mixte… En grande partie grâce à ton soutien et celui d’autres mamans qui lui rappelaient que l’important est de se sentir bien!!!

    J'aime

  5. Pourquoi cela devrait il ouvrir une polémique..
    Chacun ses choix son corps son parcours, je trouve hallucinant de devoir se justifier, on a le droit d’allaiter tout ses enfants aucun, certains et pas d’autres enfin bref vive la liberté quoi^^

    Aimé par 1 personne

  6. Tout ça c’est très personnel et très intime. Ça se rapproche de la question du nombre d’enfants, si tu as envie de 2 (ou 1 ou 3 ou plus ou pas) d’enfants, on aura beau t’expliquer par A+B qu’un autre choix est mieux, ça ne te fera pas changer ton intime conviction. L’allaitement est quelque chose d’intime : on a envie au fond de soi ou pas. J’ai allaité mes 2 enfants (et bientôt le 3ème) et j’ai adoré ça et peut-être que pour mon entourage, mon engouement a pu ressembler à du prosélytisme. C’est difficile quand on apprécie beaucoup qq chose de ne pas essayer de convaincre mais j’essaye de faire attention à être discrète par rapport à mes choix pour ne pas mettre mal à l’aise mes amies qui en ont fait d’autres. Je vous souhaite de pouvoir vivre votre choix librement sans être gênée par le qu’en-dira-t-on !! Bonne suite de grossesse !

    J'aime

    1. C’est très vrai, tout cela est très intime. Si je ne raconte pas en détail le fiasco de mon premier allaitement, c’est d’ailleurs pour ne pas effrayer de futures mamans tentées par l’expérience. Parce que cette mauvaise expérience n’a pas valeur de vérité et que je conçois que cela puisse être vraiment chouette pour d’autres :-).

      J'aime

  7. Chacun fait comme il le sent! L’essentiel est de faire les choses par conviction et amour. Moi, j’avais décidé d’allaiter ( je suis Allemande et chez nous tout le monde allaite, alors je ne me suis même pas posée la question). Pour le premier, jusqu’à 7 mois exclusivement. J’avais repris le travail quand il avait 4 mois. Je tirais donc mon lait sur mon lieu de travail. C’était certes étonnant pour mon patron, mais j’avais décidé comme ça et je le vivais bien. Les débuts par contre étaient très difficiles, mais mon mari me soutenait bcp et nous y sommes bien arrivés. Je parle de crevasses et compagnie….maintenant il y a Nr 2 qui a 6 semaines. J’ai appris de mes erreurs avec Nr1 et je suis bcp plus sereine cette fois ci et dès que j’ai mal, je change la position, je mets toujours de la crème après chaque tétée etc. Ça se passe nettement mieux et je suis bcp plus décontractée!
    Tout ça pour dire que l’allaitement n’est pas tjs évident et il faut faire des efforts et c’est à chaque maman de voir si elle est prête à les faire pour que çase passe bien.

    J'aime

    1. Je suis d’accord, chacun fait comme il le sent. Même si allaiter ou pas n’est à mon sens pas juste une question d’efforts à consentir ;-). Parfois, d’autres facteurs entre en ligne de compte (santé de l’enfant… etc). L’essentiel, c’est sans doute d’être en accord avec son propre choix. Bravo en tout cas pour ce second allaitement réussi :-).

      J'aime

  8. J’ai allaité mes 2 enfants 12 mois et 9 mois c’est un choix personnel et personne n’a de commentaires à faire à une maman qu’elle allaite ou pas. Mieux vaux un bon biberon et une maman épanouie qu’un mauvais sein !!! Tu as raison. En plus le papa en profitera encore plus !

    J'aime

  9. Moi aussi je ne comprends pas cette guerre. Chacun fait comme bon lui semble. Je vais te rassurer au sujet des gens qui se permettent de donner leurs avis. Quand tu allaites plus de 6 mois, d’un seul coup, ce n’est plus normal… c’est trop d’après eux. Imagines les regards, même de la part de certains membres de ta familles, lorsque tu allaites 9 mois puis 13 mois.

    J'aime

    1. Malheureusement, j’imagine bien et je ne trouve pas ça normal du tout :-(. De toutes façons, je crois qu’il y aura toujours des gens pour désapprouver, quoi qu’on fasse ! Belle suite de grossesse :-).

      J'aime

Les commentaires sont fermés.