Lutte de territoire

Lutte de TerritoireEntre Little B. et son père, c’est la guerre. Enfin plus exactement, un affrontement relativement mignon sur fond de complexe d’œdipe prononcé. Je vous l’ai déjà écrit, depuis que Numérobis a élu domicile sous mon nombril, Little B. est devenu… mon 5ème membre.

Si on l’écoutait, actuellement seule maman aurait le droit de donner la douche, lire une histoire, jouer, faire le câlin du soir, donner à manger… La fusion va tellement loin qu’hier matin, en voulant m’imiter et me coller alors que je me brossais les dents, il est passé à un cheveu de me cracher son dentifrice sur la tête, alors que j’étais moi-même penchée sur le lavabo. BON-HEUR ! (je vous vends du rêve, hein ?)

Parfois, j’aspire toutefois à un minimum d’espace vital, tandis que son père aimerait profiter seul de sa femme (et vice-versa). Il en résulte alors de véritables luttes de territoire entre les 2 mâles de la maison. Petit exemple :

Dimanche 23 mars 2014 – 10h30 du matin
Mission parentale du jour : obtenir 15 minutes d’intimité dans la salle de bain pour prendre une douche sans enfant
Forces en présence : Little B., enfant en pleine crise œdipienne, adorant squatter la salle de bain / M. père déterminé à obtenir ses 15 minutes de tranquillité avec sa femme.
Acte 1 – sortir l’enfant du jeu : Après avoir demandé par deux fois à Little B. de regagner gentiment son camp de base pour laisser ses parents se doucher, M. a décidé d’employer la manière forte. Ni une, ni deux, en dépit des cris de protestation de l’enfant, il a emporté le paquet sous le bras pour le déposer en douceur dans sa chambre. Dans un dernier élan, B. a toutefois réussi à négocier un dernier câlin maternel – genre adieux déchirants – avant d’abandonner la bataille et de tourner les talons. Il ne gagnerait pas par la force.

Parents 1 – Enfant 0

Acte 2 – prise de siège : Little B. perd une bataille mais n’abandonne pas la guerre ;-). Conscient qu’il n’obtiendrait rien par la force, du haut de ses 80cm, il ruse. Et décide de déménager son camp de base… devant la porte de la salle de bain. Un à un, Little B. déplace ses jouets et les installe contre la porte pour s’assurer qu’on ne s’échapperait pas de la pièce à son insu. Il tente même 10 secondes de larmes de crocodile pour vérifier qu’on ouvre la porte… Avant de la refermer.

Parents 1 – Enfant ½

Acte 3 – gagner du terrain : Seconde phase de la tactique d’approche de Little B. Après avoir siégé devant la porte, l’enfant va peu à peu tenter de l’ouvrir l’air de rien… Comme s’il ne le faisait pas vraiment exprès, en jouant. Les parents refermeront la porte à 5 reprises (précision utile, ladite porte ne ferme pas à clé).

Parents 1 – Enfant 1

Tout cela s’achève donc sur un sympathique match nul. Parce que nous avons certes pris une douche sans regard d’enfant… Mais nous avons aussi passé ces 15 minutes d’intimité à esquiver les douces attaques de notre fils. Œdipe, quand tu nous tiens…

Publicités

2 réflexions au sujet de « Lutte de territoire »

    1. Y a des jours où c’est un peu lourd mais pour être parfaitement honnête, ça me fait surtout sourire moi aussi :-). Et puis je sais que cela ne durera pas, alors je profite avant qu’il ne veuille plus de bisous du tout ;-).

      J'aime

Les commentaires sont fermés.