Lutter contre les troubles de l’oralité

IMG_20130610_143655Les enfants qui souffrent de problèmes d’oralité n’apprendront pas à manger de la même manière que les autres. Un simple grumeau ou morceau dans une purée peut suffire à leur provoquer un réflexe nauséeux et leur couper définitivement l’appétit. Oubliez donc le mouliné ou les petits pots industriels avec morceaux. Vous aurez tout faux !

Pour aider bébé à manger, voici quelques pistes :
– le pain, les chips et les petits gâteaux : tout ce qui fond dans la bouche est idéal car cela apprend à l’enfant à croquer sans qu’il ait besoin de mâcher des heures durant.
– des légumes fondants en petits morceaux : les courgettes cuites longuement sont ainsi idéales. La pomme de terre également ou tout ce qui est de l’ordre du flan ou de l’omelette.
– Compartimenter l’assiette avec une purée d’un côté, des morceaux de l’autre, pour laisser bébé choisir et alterner dans sa bouche.
– Éviter le conflit : pas toujours facile ! Un enfant qui souffre de troubles alimentaires ne fait pas de caprices. Plus vous insisterez, plus vous le dégoûterez et accentuerez son trouble. Privilégiez les aliments qu’il aime. Avec B. par exemple, les pâtes au beurre sont idéales pour lui apprendre à mâcher.
– Prendre son temps. Un repas peut durer ici jusqu’à une heure pour dix pâtes dans une assiette. C’est très long… mais c’est nécessaire !

Pour tout savoir des troubles de l’oralité (symptômes, diagnostic, traitement… ) c’est par ici !

Publicités