La psychologie de l’accouchement

Little B 2 ans

Aujourd’hui mon Little B., tu as deux ans. Et j’aime à croire que cette date n’est pas vraiment le fruit du hasard. Parce qu’il y a un truc dans notre famille avec la rentrée.

Je suis née le 5 septembre. Et exactement un an plus tard, pratiquement à la même heure, ma petite sœur a pointé le bout de son nez. Hasard de la vie qui a souvent prêté à sourire dans notre entourage. Alors forcément, lorsque j’ai annoncé que j’attendais un bébé pour le mois de septembre, nombreux sont ceux qui m’ont répondu malicieusement : « peut-être un autre enfant du 5 septembre… ».

Aucun risque ! J’étais absolument sûre de moi. Little B. était programmé pour la fin du mois et il aurait fallu qu’il ait vraiment de l’avance pour s’inviter le jour de l’anniversaire de sa tante et de sa maman. Et puis, je voulais qu’il ait une date bien à lui.

Voilà pour la théorie ! C’était à l’époque où je croyais encore qu’avec les enfants, on fait ce que l’on veut… (Vous savez, ces grands principes avant de devenir parent… tout ça, tout ça, quoi !).

Dans la pratique, les premières contractions sont arrivées sans prévenir (et en y repensant, sans surprise) le 4 septembre au soir. Cela n’a pas loupé, à une heure du matin, le 5 septembre, nous étions à la maternité pour un contrôle. A 20 heures, le même jour, nous étions de retour… Cette fois, pour de bon !

Sauf que je ne voulais pas accoucher le 5 septembre. Mon col de l’utérus devait le sentir, parce qu’il n’a pas bougé d’un millimètre avant 22h30 (ne pas chercher à comprendre le lien entre col de l’utérus et cerveau ;-)). Puis, tout s’est précipité. Tant et si bien qu’à minuit, la sage-femme amusée m’a lancé : « ça y est, nous sommes le 6, vous pouvez y aller ! ». – M. en rit encore… – Une demi-heure plus tard, elle s’installait pour l’accouchement. Et à 1h47 mon Little B., tu étais né. Bon anniversaire mon grand garçon !

Édit : Je la joue sentimentale pour les 2 ans de mon petit bonhomme avec un petit montage vidéo mois après mois… C’est fou ces changements en 2 ans seulement !!
 
 
Publicités

6 réflexions au sujet de « La psychologie de l’accouchement »

  1. Je suis sure aussi que notre cerveau nous fait des trucs !! Je sais plus si tu sais, mais les 2 marmots ont quasi le même terme. J’ai perdu les eaux à la même heure pour les 2, la nuit du samedi au dimanche de la 38ème SA !! Des mois que je disais que Craquotte allait naitre en avance comme son frère, blablabla… Et hop, presque tout pareil 😉

    J'aime

  2. Héhé,je te comprends parfaitement ! Ma fille est né un 12 juillet, mon fils était prévu le 12 juillet aussi, 3 ans plus tard. J’ai vu le terme s’approcher en ayant peur qu’ils aient tous les 2 la même date de naissance (je ne sais pas pourquoi). 3 jours avant, je « décidais » qu’il était vraiment temps pour lui d’arriver et il est né le 10. Pour le coup en juillet c’est déclaré période de fête chez nous avec le 10 mon fils, le 12 ma fille et le 13 le papa…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.