Reboostés

IMG_20130715_122721Angoissés et inquiets. On ne voulait pas le montrer devant lui la semaine passée, mais on craignait le rendez-vous de jeudi matin dernier. Sans doute parce que les vomissements ont repris depuis plusieurs jours. Sans doute aussi parce qu’il avait fallu négocier chaque cuillère des repas des quatre derniers soirs. Ce RGO, c’est les montagnes russes depuis 22 mois. Et on se sentait doucement couler… encore une fois.

Alors forcément, ce premier bilan gastro on l’attendait. Mais on le redoutait également. Et s’il n’avait pas pris suffisamment de poids ? Et s’il n’avait pas suffisamment progressé avec les morceaux ? C’est cette histoire de chat échaudé… (en mode parents gravement angoissés).

Ce rendez-vous finalement est tombé à point nommé. Parce qu’en dépit des difficultés, on s’est concentré sur le positif. Une courbe de poids qui redémarre. Les petits progrès avec les morceaux, parce que Little B parvient désormais à avaler de la viande ou du jambon haché, des pâtes découpées, des courgettes en dés, des chips et de l’omelette aussi. Pas d’opération également pour l’instant (danse de la victoire !).

Patience et persévérance donc. Little B. ne sera sans doute pas capable de manger à la cantine dans un an. Mais il pourrait atteindre les 9kg pour ses 2 ans (seconde danse de la victoire!). Alors on lâche le morceau en cas de fatigue. Et on positive. Voilà de quoi nous rebooster !

Édit : l’apprentissage des morceaux passe aussi par les doigts. Au menu donc, carottes râpées-hachées à la vinaigrette et galette au gruyère découpée, le tout dans une assiette compartimentée pour ne pas mélanger les textures.
Publicités

6 réflexions au sujet de « Reboostés »

  1. Pour la cantine d’ici un an, continue d’y croire. Nos petits bouts ont des ressources insoupçonnées et sont capables de faire des progrès ahurissants en l’espace de si peu de temps que nous, parents, avons du mal à nous en remettre à temps pour absorber le choc suivant 😉 Une idée pour l’accompagner dans ses découvertes gustatives, lui laisser à disposition les pots d’épices. Gremlins était accro au curry et au paprika fut un temps, puis la marjolaine a emporté son petit cœur avant que, définitivement, le piment d’espelette (le spelette comme il dit), en gelée s’il vous plait, le rende gaga. Mêler les goûts et les couleurs a toujours fait partie de son plaisir du repas. Côté parent il faut accepter les ratages en versant et les mélanges… originaux ?… Dernière découverte : le pistou. Reste à lui faire comprendre que ça ne se mange pas à la petite cuillère 😉

    J'aime

    1. C’est une bonne idée les épices ! Il a mangé des courgettes grâce à ça ce week-end. On va essayer d’en proposer plus.
      Pour la cantine, on reste positif. De toutes façons, nous-a-t-elle dit, elle ne connaît pas d’enfant qui ne mange pas de morceaux à 18 ans 😉 !

      J'aime

    1. Le diagnostique n’est pas écarté. En dépit de tests négatifs, Little B. suit un régime sans lactose et presque sans PLV (au delà d’un certain seuil, les vomissements s’accentuent) Il serait un intolérant léger. Et si d’ici décembre, cela ne va pas mieux, on relancera alors les tests pour le gluten. Cela n’avait pas été probant la première fois.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.