Le jour où nous avons refusé une place en halte-garderie

IMG_20130708_165421C’est le coup de fil que nous n’attendions pas. Le téléphone a sonné un après-midi de fin juin, alors que je travaillais à la maison, pour m’annoncer qu’il y avait une bonne et une moins bonne nouvelle pour nous. Nous n’étions toujours pas éligibles pour une place en crèche, mais on nous proposait une place en halte-garderie… à mi-temps – 4 demi-journées par semaine, vendredi exclu. Dilemme. Longue réflexion. Que faire ?

Il y a les arguments pour…
>> Financier d’abord. Parce que même en déduisant une part du salaire de nounou de nos impôts et avec un coup de pouce de la CAF, ce salaire reste une charge conséquente dans notre budget. Attention, je ne dis pas que nounou est trop payée, au contraire, mais que cela représente une charge financière conséquente pour nous.
>> La préparation à l’école. Être à mi-temps en collectivité avec 15 autres enfants est une façon d’apprendre la collectivité en douceur avant d’arriver dans une classe de 30 élèves.
>> L’autonomie. Il est prouvé que les enfants ayant évolué en crèche ou halte-garderie sont plus débrouillards lorsqu’ils arrivent à l’école.
Et puis il y a les arguments contre…
>> Nounou. Il faut avouer qu’elle est super avec Little B.. Elle ne se contente pas de le garder, elle s’en occupe réellement. Parcs, parentèle, ludothèque, médiathèque, piscine… Ils sont en collectivité deux à trois matinées par semaine et varient les activités. Little B. est ravi et nous aussi (la preuve ici!).
>> Little B.. Petit bonhomme est un enfant angoissé et ses soucis de santé durant ses premiers mois n’ont pas aidé à le rassurer. Chambouler ses habitudes et son équilibre dans ces conditions n’est pas une bonne idée. Et puis nounou sait gérer les repas aujourd’hui encore compliqués. Quid de la halte-garderie ?
>>La souplesse. Même avec 38° et une otite, nounou accepte Little B., si nous ne pouvons le garder. Elle nous dépanne également en cas d’imprévu le matin ou le soir. Soyons honnête, c’est un vrai confort.
>> L’organisation. Deux modes de garde signifie jongler deux fois plus entre l’un et l’autre.

Au final, l’argument financier, qui aurait pu nous décider, n’est pas suffisamment significatif pour l’emporter sur le reste. Little B. allant bien et s’épanouissant depuis quelques semaines seulement, nous ne voulons pas prendre le risque de chambouler ce fragile équilibre. D’autant que nous le savons très bien chez sa nounou et que nous ne sommes pas sûr que la halte-garderie lui apportera un plus. On a donc choisi de le laisser quelque temps encore se faire chouchouter.

En vadrouille avec nounou au miroir d'eau
En vadrouille avec nounou au miroir d’eau
En vadrouille avec nounou - au stade aquatique de Pessac
En vadrouille avec nounou – au stade aquatique de Pessac
En vadrouille avec nounou - au parc
En vadrouille avec nounou – au parc

Édit : les photos proviennent du portable de nounou.

Publicités

8 réflexions au sujet de « Le jour où nous avons refusé une place en halte-garderie »

  1. que les enfants sont plus débrouillards en étant allés en collectivités c’est totalement faux! parole d’instit!

    J'aime

  2. Si je peux me permettre, habitant Bordeaux et future maman je me sens concernée, pourrais-tu me dire depuis combien de temps as-tu fait une demande pour la crèche ?
    Merci d’avance 🙂

    J'aime

    1. Nous avons fait la demande il y a un an, soit deux mois avant d’arriver sur Bordeaux et bébé allait avoir un an. Je pense qu’il faut faire la demande le plus tôt possible (dès le début de la grossesse).

      J'aime

  3. 😉 On se demande toujours si on fait pour le mieux (c’est signe qu’on est de pas trop mauvais parents je pense). Ca semble être la bonne décision, le temps qu’il prenne confiance en lui avant de faire confiance à de nouveaux adultes. Il sera peut-être toujours temps de trouver plus tard une après midi par semaine dans une crèche pour l’habituer un peu avant l’école, mais chaque chose en son temps…

    J'aime

  4. La décision n’a pas du être facile à prendre, mais je vous approuve à 100% dans votre choix ! Je suis sure que Little B. sera ravi d’être encore un peu chouchouté au lieu d’être parachuté en halte-garderie…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.