Congé parental : ce qui va changer

Réforme du congé parentalLa réforme du congé parental est en route ! Un projet de loi pour l’égalité entre hommes et femmes sera examiné demain – mercredi 3 juillet – en conseil des ministres. Objectif : encourager les pères à pouponner pour réduire les inégalités au travail. Et le gouvernement a de l’ambition ! Il espère 100 000 hommes en congé parental d’ici 2017, contre 18 000 actuellement.

Ce qui va changer :

>> La durée. Pour le 1er enfant, le congé parental passe de 6 mois à 1 an mais la moitié devra obligatoirement être prise par le père. A partir du 2ème enfant, le congé parental dure 3 ans, dont 6 mois obligatoire pour le père.
>> La rémunération.  Actuellement, le parent qui prend un congé parental et qui est éligible la prestation d’accueil du jeune enfant (184.62€), bénéficie également de 388.19€ au titre du complément de libre choix d’activité. Les parents non éligibles à la Paje touchent, quant à eux, 572.81€ de complément du libre choix d’activité. Désormais, les parents non éligibles à la Paje ne bénéficieront que de 388.19€.
>> Le complément optionnel de libre choix d’activité, accessible à partir du 3ème enfant, plus court mais mieux rémunéré, sera supprimé.

Pourquoi cette réforme :

>> L’objectif est de s’attaquer à l’inégale répartition des responsabilités parentales et lutter contre l’éloignement des mères du marché du travail. L’idée, en incitant les pères à être plus présents à la maison, c’est de réduire l’inégalité homme – femme dans le monde du travail.

Ce qui fait débat :

Ramener les pères à la maison ne sera sans doute pas aussi simple. Selon une étude de l’Insee, publiée en juin, près d’un homme sur deux refuse le congé parental. Peur de freiner sa carrière, rémunération du congé trop faible… Les raisons sont nombreuses ! Initialement, le gouvernement avait envisagé de revoir la rémunération du congé à 50 ou 60 % du salaire brut. Mais il a finalement renoncé pour créer avec ce budget 250 000 modes de garde supplémentaires, dont 100 000 places en crèches.
Publicités

4 réflexions au sujet de « Congé parental : ce qui va changer »

    1. C’est aussi ce qui fait râler avec cette réforme. Les femmes perdent 6 mois sous prétexte d’inciter les pères à s’occuper de leurs enfants mais sans incitation financière, je doute de son efficacité. On devrait pouvoir choisir et non subir…

      J'aime

  1. Pas facile, la vie de Papa au foyer ! Ici, on teste depuis quelques jours et jusqu’à la rentrée… Mais malgré son amour inconditionnel pour Bébé, Papa Poule est bien pressé de retourner travailler !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.