Mariage – Acte II

Mariés bisUn peu plus de 15 jours se sont écoulés depuis le D-Day… Il est temps désormais de tout vous raconter. La journée a débuté à 11h15, avec un passage par la mairie en petit comité (famille proche et témoins). Les festivités ont réellement démarré à 16 heures, avec une cérémonie laïque.

Nous ne voulions pas nous contenter de la mairie mais une cérémonie à l’église n’aurait rien signifié puisque M. est athée et moi non-pratiquante. L’avantage, c’est que nous avons ainsi pu faire une cérémonie à notre image.

Le lieu :
Nous avions initialement imaginé faire la cérémonie dans le parc du Domaine de Cordet, où se déroulait le mariage. Compte-tenu du temps, nous avons finalement opté pour la véranda du Domaine, tout aussi bien.

Salle okFleur ok

Le maître de cérémonie :
Nous avions choisi une amie très proche, que nous souhaitions associer à cette journée et qui nous connaissait très bien. Elle a fait un travail absolument formidable, tant et si bien que de nombreux invités ont pensé qu’elle était une professionnelle. Elle a contacté en secret notre entourage pour lui demander de définir notre couple, a sollicité nos parents pour qu’ils écrivent un petit texte pour nous et a introduit chacun des intervenants lors de la cérémonie par un petit mot sur nos liens.
Le déroulement de la cérémonie :
>> Après avoir remonté l’allée, précédés de nos témoins et parents, sur Glasgow Love Thème, notre maîtresse de cérémonie a prononcé un discours d’introduction. Nos témoins ont ensuite lu un premier texte : Le mot d’amour, de J.Rieux, puis ma belle-sœur, qui est harpiste, a joué un morceau composé spécialement pour l’occasion. Nos témoins ont ensuite lu un second texte : extrait de Je l’aimais, d’Anna Gavalda.
>> Nous avons ensuite échangé nos vœux et nos alliances, avec en fond musical Comptine d’un autre été, de Yann Thiersen. Nous avons enfin paraphé avec nos témoins un livre d’or, réalisé par ma maman et ma sœur. Il a été mis à la disposition des invités plus tard dans la soirée.
>> Enfin, notre maîtresse de cérémonie a lu un troisième texte : Les Souffrances du jeune Werther, de Goethe, avant de laisser la parole à nos parents respectifs.
>> La cérémonie s’est conclu par un lâché de bulles de savon, alors que nous remontions l’allée.

D7K_2257r

Pense-bête :
Demander à l’animateur un pupitre avec micro que vous pouvez fleurir pour l’embellir, ainsi qu’un micro sans fil afin de sonoriser votre cérémonie, sans quoi les personnes au fond de la salle pourraient ne rien entendre.

Au final, je retiens des larmes, beaucoup de larmes… d’émotion… de joie… évidemment ! Nous avons été profondément touchés par les mots et compositions de nos proches. Et si c’était à refaire, nous ne changerions absolument rien ! A nos yeux, c’était la cérémonie parfaite.

Mariés

Édit : j’allais oublier, l’acte I avec la déco du mariage, c’est par ici !

Publicités

4 réflexions au sujet de « Mariage – Acte II »

  1. Bon en tant que maitresse de cérémonie, je ne peux que rebondir sur ces paroles si touchantes. Petit conseil pour celles et ceux qui voudraient un maitre de cérémonie : je pense que c’est important que le discours soit personnalisé. Et quand ce sont des amis si proches et qui s’aiment tant, la plume coule toute seule. Il faut dire que les mariés avaient bien préparés le déroulé avec des textes très personnels et des musiques qui les suivent depuis des années.
    C’était un merveilleux moment! Vive les mariés !!!

    J'aime

  2. Félicitations !!!!!!! C’est une belle surprise 😀
    Je vous souhaite tout le bonheur du monde !
    Grosses bises à vous trois

    J'aime

Les commentaires sont fermés.