Pourquoi j’ai cédé à la tentation du Babycook

babycook

Avant, j’avais des principes. Maintenant, j’ai des enfants… Comment mieux résumer la pensée du moment ! Je n’ai longtemps pas vu l’intérêt d’investir dans le fameux Babycook, estimant qu’une cocotte-minute et un mixeur faisait tout aussi bien l’affaire. Personne encore n’avait su me convaincre du contraire… Mais c’était sans compter sur B. !

Bébé et la nourriture, c’est depuis toujours une histoire compliquée. Oubliez les petits pots industriels qu’il refuse d’avaler, et toute purée non parfaitement lisse est priée de passer son chemin. Ajoutez à ce cocktail gagnant une intolérance aux PLV et me voici lancée dans la fabrication de crèmes desserts, purées et compotes maison. Tout un programme culinaire !

De nombreuses heures derrière les fourneaux et trois mixeurs décédés plus tard… M. m’a convaincu d’investir avec un argument sans faille : « si tout le monde dit que c’est génial, il doit y avoir une raison… » ! Obligée d’admettre que l’homme n’avait pas tort.

Je maintiens que la cocotte-minute est idéale avec un mixeur si vous avez la possibilité de faire de grande quantité, avec un congélateur conséquent. Ce n’est pas mon cas ! Si vous êtes plutôt du genre à ouvrir le frigo chaque matin pour composer le repas du jour en fonction de l’inspiration, le Babycook est idéal ! Testé et approuvé ce week-end. Il suffit de placer les aliments désirés dans le panier et 15 minutes plus tard – le temps d’un café et d’une tartine -, le repas est prêt à être mixé selon la texture désirée. Un seul outil suffit désormais pour tout faire et je m’y retrouve en vaisselle ! Gain de temps et d’énergie assuré.

Avec M., nous sommes tellement conquis que nous avons passé notre dimanche à cuisiner, comme de vrais gosses avec un  nouveau jouet… Pomme-pamplemousse, kiwi-banane, crème dessert poire chocolat, hachis parmentier au magret de canard, purée d’aubergine à la dinde… C’est B. qui s’est régalé !

Publicités

3 réflexions au sujet de « Pourquoi j’ai cédé à la tentation du Babycook »

  1. juil13Isabelle Nous aussi on l aime bien le babycook, meame si on l utsliie pas assez j avoue!Ce qui est pratique aussi, c est de garder les petits pots vides pour les re9utsliier avec ton babycook ceux de naturnes qui ressemblent e0 des petits tupperwares sont pas mal par exemple, et du coup, c est pile poile la bonne quantite9.

    J'aime

  2. Vous êtes faibles ! Je rigole. J’ai souvent été tentée pour cet objet mais mon cuit-vapeur et mon mixeur ont toujours suffit sachant que je mangeais (non mixés tout de même) les mêmes menus que gremlins, donc pas besoin de limiter le volume de légumes à une portion riquiqui. Par contre, ma belle-sœur avec ses deux gremlins ne jure toujours aujourd’hui (ils ont 4 ans et demi et 3 ans) que par lui. Pour les morceaux, un petit truc qui nous a bien aidé à passer cette étape: filer des crudités en bâtonnet à grignoter pendant la préparation du diner. Il en était fan, surtout s’il avait une petite coupelle de crème fraiche dans laquelle les tremper. (par contre, j’avoue que les premiers temps je flippais dès qu’il arrivait à en couper un gros morceau :p)

    J'aime

    1. Bon plan l’astuce des bâtonnets de légumes même si B. adore prendre les morceaux que je lui tends quand je cuisine, les regarder… et me les rendre avec cet air qui dit : « m’enfin, c’est pas du chocolat ! » Pas fou le bébé ;-). Mais je n’ai pas dit mon dernier mot !

      J'aime

Les commentaires sont fermés.