Au secours du Doudou

Doudou perdu

Frayeur la semaine dernière et culpabilisation maximum ! J’ai cru perdre doudou… C’est sans doute l’un de mes pires cauchemars depuis 18 mois. Et je suis sûre que nous sommes nombreux, chers parents, à redouter cette tragédie.

Je reste personnellement hantée par le récit d’une collègue, traumatisée par la perte du doudou de sa fille. Le jour de sa reprise du travail, son mari a pris le relais et a malheureusement fait LE bébé faux-pas… Abandonner doudou en chemin lors de la promenade. Impossible de remettre la main dessus ! Et bien sûr, la peluche en question n’était plus éditée… Leur fille a pleuré durant des nuits, jusqu’à ce que le malheureux père achète sur le net un doudou similaire à prix d’or ! Inutile de préciser que leur fille n’a pas été dupe…

Forte de cette expérience, imaginez l’angoisse de la semaine passée, lorsqu’à l’heure du coucher, je constatais l’absence dudit doudou. Heureusement, M. a finalement retrouvé l’éléphant, soigneusement caché par notre fripon de bébé !

Dans ces moments, on se dit que les astuces suivantes ne sont pas inutiles :

>> Avoir un double. Forts des conseils des parents expérimentés qui nous entouraient, nous avons rapidement décidé d’investir dans un jumeau de doudou. Malheureusement, 3 mois après la naissance de B., l’éléphant n’était plus édité. Nous avons alors missionné les copains de la France entière… sans succès ! Nous nous sommes donc résolus à acheter un jumeau sur le net. Notez que nous avons payé ce dernier trois fois le prix initial de la peluche ! Pas de doute, la perte des doudous est un business juteux !! L’avantage, c’est que je peux laver facilement doudou en les échangeant régulièrement. Qu’importe que bébé soit dupe, j’assume !

>> Rentrer SOS Doudou et la Cabane à doudou dans ses sites favoris. C’est un réflexe à avoir pour signaler un doudou perdu ou trouvé. Il faut faire confiance à la communauté des parents. Dans la même galère, on se serre les coudes.

>> Tatouer doudou. Il existe un kit, Doudou Tatoo, avec une étiquette sur laquelle sont inscrits un code unique et un n° vert d’appel. Cela permet d’identifier et de localiser doudou en cas de perte tout en garantissant l’anonymat de l’enfant. Il existe également des puces. Plus simple, vous pouvez l’étiqueter vous-même avec vos coordonnées.

>> Faire tourner plusieurs doudous. Dès la naissance, certains parents alternent les doudous pour être sûrs que bébé ne s’attache pas à un unique objet transitionnel. Nous n’avons pas testé, mais il paraît que c’est efficace.

Et vous, quels sont vos trucs pour survivre à la perte de doudou ?

Publicités