Voyager léger…

Connaissez-vous la loi de Murphy ? Cet adage qui dit qu’une tartine tombe systématiquement du côté beurré ? Et bien, c’est mathématique lorsque l’on devient parent. Cette loi devient votre meilleure amie… Ou ennemie ! Tout dépend de la manière dont vous vivez la chose. Mais c’est un fait : vos plans seront presque toujours contrariés… C’est infaillible ! Et c’est pour cela que j’ai arrêté de voyager léger…

Des exemples ? J’en ai des tonnes. B. est réglé comme une horloge niveau couche. Jamais une surprise… Sauf si je décide de ne pas me surcharger pour faire les courses ! Cela ne rate jamais… Des vacances programmées de longue date ? Oubliez… L’an dernier, à 2 heures du départ, nous ne savions toujours pas si le kiné nous laisserait nous échapper. B. venait de tomber malade !

C’est ainsi que vendredi, nous avons pris la route pour un long week-end de fête en famille. Inconsciente, j’ai eu la tentation de voyager léger (1 seule paire de drap, 1 seule turbulette…). Mais c’était sans compter la loi de Murphy.

C’est ce qui fait que depuis que nous sommes parents, M. et moi ne voyageons pas… Nous déménageons ! C’est comme si B. avait un sixième sens… Celui de trouver ce que j’ai zappé ! C’est ainsi que samedi, nous étions à la pharmacie pour acheter des embouts pour mouche bébé restés à 700km. Parce que, croyez-le ou pas, aujourd’hui B. est enrhumé. Infaillible, je vous disais !!

Publicités