La juste autorité

Dur métier que celui de parent. M. et moi cherchons désespérément le mode d’emploi depuis 15 mois. En vain ! Nous ne sommes pas très difficiles pourtant. Nous étions prêts à accepter un kit suédois, à l’image de ceux livrés par un célèbre marchand de meubles. Vous savez, ces notices qui nécessitent d’être deux pour tenter de les déchiffrer… Mais rien !

Après 15 mois de vaines recherches, il faut nous résoudre. Non seulement, le guide de survie du parent n’existe pas (ça se saurait). Pire… Je soupçonne nos enfants de le deviner avant même d’être né, et d’en jouer !

Il y a ce fameux adage : « Avant, j’avais des principes. Maintenant, j’ai des enfants ». B. fait depuis quelques jours de cette phrase, une réalité. Et c’est dur, parce qu’avec M., nous ne sommes pas sûrs de devoir/vouloir lâcher prise.

Et toute la question est là ! Si c’est une affaire de « devoir », sans doute faut-il tenir. Mais s’il s’agit d’une simple volonté, sommes-nous sûr d’avoir raison de nous entêter ? Où se trouve finalement la juste autorité..?

Publicités