Nacelle, cosy, siège-auto : tout ce qu’il faut savoir avant de faire son choix

>> nacelle ou couffin :

La France est l’un des rares pays à autoriser l’utilisation de la nacelle (ou couffin) en voiture. Nos voisins nordiques estiment que ce système n’est pas suffisamment sûr. La nacelle se place sur la banquette arrière. Plus confortable pour bébé, notamment pour un long trajet, elle laisse une plus grande liberté de mouvement. A savoir : il existe des nacelles avec un harnais 5 points, plus sécurisant que l’attache ventrale en cas de choc.

>> cosy :

Adapté pour bébé jusqu’à ses 9 kg, il se positionne dos à la route à l’avant ou à l’arrière du véhicule. En cas d’attache à l’avant, il faut absolument penser à enlever l’airbag passager, sans quoi il pourrait étouffer bébé en cas de choc. A savoir : le cosy ne doit pas être utilisé durant plus d’1h30 de rang, pour le bien du dos de l’enfant. Il est donc inadapté pour un long trajet.

>> Siège auto :

Groupe 0+/1 : de la naissance au 13kg de l’enfant. Contrairement au cosy, il n’y a pas de restriction de durée, ce qui le rend pratique pour les longs trajets. Il existe des sièges où l’enfant est quasiment allongé les premiers mois, ce qui est meilleur pour son dos. En revanche, il faut reconnaître qu’au quotidien, il est bien moins pratique d’utilisation (bébé réveillé à chaque montée ou descente de voiture et système d’attache plus complexe avec la ceinture de sécurité). Le siège auto se place dos à la route dans un premier temps puis se tourne face à la route aux 15 mois (ou 75 à 80 cm) de l’enfant.

Groupe 1/2/3 : A partir de 9 kg et jusqu’au 36kg de l’enfant (3/4 ans environ).

>> Bon à savoir :

si votre voiture est récente, privilégiez un système Isofixe* pour le siège auto. Ce système est d’ailleurs obligatoire désormais pour les voitures fabriquées après février 2011. En revanche, évitez les sièges pivotants. Bien que pratique, ces sièges sont moins sécurisant car l’axe constitue une fragilité et est susceptible de céder en cas d’accident.

Enfin, que ce soit pour un siège auto, une nacelle ou un cosy : si vous optez pour de l’occasion, assurez-vous que le matériel n’ait pas subi de choc. Sans quoi, il serait inutilisable.

Bon voyage !!

*Ce système simple, offre une meilleure efficacité du dispositif en cas de choc et réduit considérablement les risques de mauvaise installation du siège. Il est désormais en série sur tous les véhicules commercialisés depuis début 2011.

Pour aller plus loin :

– Les nacelles sont-elles dangereuses ?

– Siège auto : nouvelle règlementation

– Prévention Routière

– UFC Que Choisir

Publicités

Une réflexion au sujet de « Nacelle, cosy, siège-auto : tout ce qu’il faut savoir avant de faire son choix »

Les commentaires sont fermés.