Casting de nounou, l’enfer du décor

Nouvelle vie, nouvelle ville, nouvelle nounou. C’est ainsi que je pourrais résumer la rentrée pour la famille L-C.  Et l’étape à la recherche de la nouvelle nounou idéale n’a pas été de tout repos.

D’abord me direz-vous, pourquoi une nounou ? Parce que pour obtenir la sacro-sainte place en crèche, il aurait fallu : 1) inscrire B. avant même sa naissance (voir sa conception). 2) inscrire B. avant sa naissance, et donc, avant de savoir que nous vivrions un jour dans cette ville. Seulement, comme nous n’avons pas de dons de voyance… Ce sera nounou !

Il fallut en premier lieu faire le deuil de la 1ère super nounou. Il faut se rendre à l’évidence, elle n’a pas de sœur jumelle cachée dans notre nouvelle ville. Ensuite, direction le relais des assistantes maternelles à la recherche du Graal. Une quête qui consiste à éplucher l’annuaire de toutes les ass mat  de la commune, téléphone à la main, pour trouver la perle rare. Vous cherchez une nounou qui a de la place, qui accepte un temps plein 5 jours par semaine, y compris durant les vacances scolaires, qui, si possible, n’habite pas à 45 minutes de chez vous, et surtout, à qui vous pouvez faire confiance pour vous occuper de bébé. Bref, une perle Très rare !

Bilan de ce parcours du combattant

>> Nombre de refus : des centaines ?

>> Nombre de km parcourus, poussette en main : ne compte plus !!

>> Temps passé : un mois, 7j/7.

>> Kilos perdus entre le stress et la marche : 2 (ça a du bon finalement ;-)).

Publicités

2 réflexions au sujet de « Casting de nounou, l’enfer du décor »

Les commentaires sont fermés.